Petites histoires et grande aventure

Petites histoires, réflexions etc ...

06 juin 2012

Les deux chats

Miroir, mon beau miroir, n'est pas le seul texte que j'ai écrit pour ce concours concernant les dix mots de la langue française.

Voici le 2ème texte qui a reçu le 1er prix :

 

Deux petits chats, Castor et Pollux, se tiennent debout sur leurs pattes arrières, regardant par une fenêtre.

 

Castor. Bon qu’est-ce qu’il fabrique ?

Cela fait un quart d’heure qu’on l’attend et il n’est toujours pas là.

 

Pollux. Hou là là, j’ai tellement faim que j’ai l’estomac qui fait des huit.

J’espère qu’il ne nous a pas oubliés. Il a bien dit qu’il rentrerait tôt pour nous donner à manger.

 

Castor. Non, n’aie pas peur, il m’a assuré qu’il sera à l’arrêt du car dès 11 h et le car passe à 11 h 15.

 

Pollux. Bof ! Tu sais avec les transports !

Là bas, c’est quoi ?

 

Castor. Non, c’est pas lui, c’est le commis du fermier

 

 

Pollux. Et puis là, je fais des pointes tellement la fenêtre est haute que je commence à avoir des crampes dans les pattes. Il exagère !

 

Castor. Il a dû partir chez la Pauline au village. Il a un sérieux penchant pour elle.

 

Hi hi, tu te souviens quand il est parti la semaine dernière sur la route avec son bouquet de fleurs sauvages ; c’est plus naturel que des fleurs du marchand, qu’il nous a dit.

Il était tellement saoul qu’il a faillit louper son car.

 

 

Pollux. Ouais, mais le car, lui, ne l’a pas loupé, il l’a heurté et le pauvre a valdingué dans le fossé parmi les grenouilles et les orties. Quand il est revenu tout penaud à la ferme, il marchait encore plus de travers que quand il était parti.

 

Castor. Comment le sais tu ? T’as pas le droit de dépasser le portail. Je trouve que tu prends trop de liberté, c’est dangereux. Maman nous l’a assez dit.

 

Pollux. O.K. Monsieur le moralisateur. D’ailleurs, c’est maman qui me l’a raconté. Elle riait tellement qu’elle a faillit avaler son lait de travers.

 

Tu parles, dès le matin il tenait à peine sur ses jambes, tellement il s’était enfilé de canettes de bières. C’est parait-il pour se donner du courage. Pauline, c’est sûr, il l’aime bien, mais elle lui fait un peu peur.

 

Castor. T’aurais pas peur d’une femelle qui te dépasse de deux têtes toi ? Elle a, paraît-il, un très mauvais caractère et pourrait le croquer sans état d’âme.

 

 

Pollux. Ben il a intérêt à avoir du courage, car il songe à la demander en mariage.

 

Regarde ! C’est pas lui là-bas qui approche ?

 

Pollux.  Non, je ne pense pas. Ce matin, il ne portait pas de jean ni de pull mais son hideux costume à carreaux.

Non ! Je rêve ! Tu as raison, c’est bien lui.

 

Ma parole, la Pauline l’a bien changé.

 

Quand ce matin il est parti, je me suis dit qu’il pourrait tout de même s’habiller autrement pour rencontrer sa copine. Il ressemblait au bonhomme en carton pâte qui git dans la décharge.

 

 

 

 

Castor.  Oh ! Pollux, je ne vais pas le confier à maman, mais tu sais que tu n’as pas le droit de sortir hors des murs de la ferme.

 

Pollux. Allons, allons ! Tu ne vas pas en faire toute une histoire, c’est juste à côté et parfois j’aime bien découvrir le monde.

 

Pollux criant en direction de l’homme qui s’avance : Vas y ! Te dépêche pas. On peut pas dire qu’il court. On a faim nous, mais il s’en fiche.

 

Castor. Et en plus, il sifflote.

 

Pollux. A mon avis, la Pauline va s’en occuper de  notre Maître. Elle commence déjà à améliorer l’extérieur et ensuite elle le peaufinera au niveau de l’intérieur.

 

Castor. Bof ! Cela m’est égal du moment qu’il nous apporte nos croquettes préférées.

 

Posté par tajmahal17 à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2011

MIROIR MON BEAU MIROIR

La Fée pénètre sur scène en courant complètement essouflée.

Hou là là ! J’ai eu chaud !

LA FEE - J’ai failli me faire transpercer par l’épée du Prince qui est venu secourir la Belle au Bois Dormant. Quel imbécile ! Il est tellement obnubilé par la soi-disante beauté de cette merdeuse qu’il ne s’est même pas aperçu de ma splendeur. En tout cas, je l’ai endormie pendant une bonne centaine d’années celle-là, j’en suis débarrassée pour un moment.

Elle s’assoit lourdement devant son miroir et pousse un cri horrible !

LA FEE – Arrgh ! Désignant le miroir d’un doigt où pointe un ongle interminable

C’est quoi ça ?

LE MIROIR – C’est toi ! Qui veux-tu que ce soit, il n’y a personne d’autres dans la pièce.

LA FEE – Ce n’est pas possible. Ce matin j’avais un reflet autrement plus intéressant, je me trouvais belle à faire pâlir le soleil. Mais que t’arrive-t-il ?

LE MIROIR – A moi, rien. J’ai décidé de faire dans le naturel, le bio quoi, c’est la grande mode. C’est toi qui devrais te poser des questions. Telle que tu te vois, tu es exactement ce que tu es. Ton âme est noire, je n’y peux rien.

La fée brandit une baguette noire qui se trouvait à côté du miroir.

LA FEE – je vais te casser en mille morceaux si tu ne change pas d’attitude envers moi. Je suis belle et tu me l’as assez répété. D’ailleurs j’ai du travail, je dois bientôt m’occuper de Blanche-Neige et n’ai pas de temps à  perdre.

LE MIROIR – tu as oublié que je suis incassable. Souviens-toi, à cause de ton mauvais caractère, tu as été obligée de t’acheter un miroir qui peut subir tes crises de démence sans faillir. D’ailleurs, la facture commençait à devenir salée en matière de miroirs.

Tu aurais dû choisir le modèle au-dessus avec logiciel PHOTOSHOP intégré.

 

LA FEE – Il est trop cher, je manque un peu de moyen en ce moment.

LE MIROIR – Que veux tu, la beauté ça se paie et avec toi toutes tes économies y passeraient.

LA FEE  se radoucissant – Allons ! Soit gentil, fait un effort, renvoie moi l’image de mes vingt ans. Bon n’exagérons rien, allez trente et cela ira.

D’ailleurs, je vais te confier un secret. Dans quelques heures, je vais  chez les nains. Il faut que je règle le problème Blanche-Neige. Je dois reconquérir le cœur de son père, le roi. Dès que ce problème sera terminé, je m’occuperai de ton transport. Tu trôneras dans la chambre nuptiale au cœur d’un palais féérique. Alors, qu’en penses-tu ?

LE MIROIR – je réfléchis !

LA FEE – Je te demande de ne pas réfléchir mais de me renvoyer un reflet digne de ma beauté. Ton penchant pour le bio m’énerve au plus haut point. N’oublie pas que tu es à mon service, tu dois m’obéir !

LE MIROIR - Aujourd’hui  je suis dans le bon sens de l’histoire. Tu as certainement oublié la phrase « miroir, mon beau miroir, qui de nous deux est la plus belle ». Et je dois te répondre, tu n’es pas mal pour une vieille, mais Blanche-Neige est plus belle que toi.

LA FEE – tu vois, tu as prononcé le mot « belle » donc renvois moi mon image, la vraie.

LE MIROIR – C’est ce que je fais, car j’ai décidé de ne plus mentir, de refléter toute la vérité. Je suis un miroir honnête, je dirai même scrupuleux et ne veux plus maquiller la vérité. Tu es moche et n’y peux rien. Il est inutile de te voiler la face.  Ce que tu vois est le reflet de ton âme. Et encore, je filtre.

Si tout à l’heure tu dois aller rencontrer Blanche-Neige, donc ton apparence est en adéquation avec ce que tu représente, une vieille femme moche

LA FEE se lève furieuse et sort de la scène

LE MIROIR lui crit : Hé ! N’oublie pas tes pommes.

 

Posté par tajmahal17 à 14:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 décembre 2010

Journée Jean Anouilh

Samedi 4 décembre 2010, l'Association THELIEME (THéatre LIeu de MEmoire) a donné une lecture d'extraits de pièces et quelques fables de Jean Anouilh pour célébrer le 100ème anniversaire de sa naissance.

Cette lecture se tenait dans la salle des fêtes de la mairie de LA FLOTTE sur l'Ile de Ré.

Je vous mets ci-dessous le lien où vous pourrez lire nos exploits.

http://scenes-en-re.blogspirit.com/archive/2010/12/06/anouilh-en-re.html

Posté par tajmahal17 à 16:53 - Commentaires [21] - Permalien [#]

26 octobre 2010

soirée du 23 octobre 2010

Voici (en cliquant sur le lien ci-dessous) un aperçu de la fameuse soirée du 23 octobre à Sainte-Marie de Ré.

http://scenes-en-re.blogspirit.com/archive/2010/10/24/dans-tous-les-sens.html

Elle s'est très bien passé. La salle était complète.

Posté par tajmahal17 à 17:48 - Commentaires [13] - Permalien [#]

06 octobre 2010

Des nouvelles du front

Semaine très mouvementée.
Mon gros P.C. est tombé en rade. Il ne veut plus s'allumer ; ce problème est arrivé vendredi soir.
Samedi matin, je pars acheter un portable (P.C.) ; j'estime qu'il faut toujours en avoir un deuxième de secours.
Samedi je le connecte à internet, pas de souci, cela se fait tout de suite.
Dimanche matin plus de connexion. Mais qu'ai-je fait ?
J'ai donc appelé le réparateur pour qu'il prenne le gros pour le réparer et me rétablisse ma connexion.
Ce qui m'énerve c'est que dans tous les P.C. neufs, les constructeurs mettent Norton. Je déteste Norton et le supprime tout de suite, mais là j'ai dû mal le supprimer car c'est lui qui bloquait tout.
J'avais installé Avast croyant avoir éliminé Norton, mais tout le monde sait cela, deux anti-virus sur le même P.C. ça bloque.
Le monsieur a eu beaucoup de mal à éliminer cette saloperie de Norton mais au bout de 3/4 d'heure il y ait arrivé.
Il m'a réinstallé internet.
Je m'inquiète pour mon gros qui doit être bien malade car pas de nouvelle.
Hier, je me suis inscrite avec une amie à des séances de danse africaine. Je vous dis pas ce que l'on sue. Mais c'est passionnant. Moi qui suit un régime sévère sans sucre pour éliminer mon diabète de type 2, je vais maigris, ça c'est sûr.
Il parait que cette danse muscle tout le corps. Je veux bien le croire, car on bouge beaucoup et le cours dure 1 h 30.
De plus, j'adore les percussions. Cela se passe dans un gymnase à deux pas de chez moi.
Et si je suis bloquée, pas grave, mon amie est kinésithérapeute. Son cabinet est à 2 mn à pied de chez moi.
En plus de mon corps, je muscle ma mémoire car j'ai appris deux textes et ça va bien.

Posté par tajmahal17 à 17:27 - Commentaires [11] - Permalien [#]

24 septembre 2010

cache-cache

Orphée à élu domicile dans ma chambre, il n'en sort presque jamais. Il dort beaucoup. Parfois, je vais le voir pour remplir sa coupelle d'eau ou voir s'il ne manque pas des croquettes dans son bol.
Je rentre donc dans la chambre et ne le vois pas. Mais où est-il donc passé ?

Après un peu de recherches, je l'ai trouvé. J'ai eu un peu de mal car le couvercle du contenant où il s'est caché n'a pas été beaucoup déplacé :

001




















Coucou, c'est moi !

002






















Posté par tajmahal17 à 13:57 - Commentaires [16] - Permalien [#]

20 septembre 2010

Dimanche

Dimanche il faisait un temps magnifique. Je me suis promenée vers la plage d'Aytré munie de mon appareil photos. L'océan était d'un calme plat. Comme Aytré est une crique, peu de vagues. J'ai marché sur le sable, pieds nus et vu que les digues avaient été refaites. Mais malheureusement, ils ne les ont pas protégées par des piquets et des enfants s'amusaient dessus. Elles n'y résisteront pas. La municipalité l'a un peu nettoyé, car avant je n'y allais pas beaucoup trop de galets, de débris de coquillages, de bouts de filets et autres déchets s'y trouvaient.

001
La plage a été nettoyée de ses galets, il en reste encore un peu mais on a moins mal aux pieds en marchand. Peu de débris de coquillages qui risquent de blesser les pieds.
Des personnes courageuses se baignaient. L'eau me semblait froide car un petit vent frais s'était levé.

002

Le temps était tellement clair que j'apercevais au loin Fort Boyard.

Posté par tajmahal17 à 09:28 - Commentaires [5] - Permalien [#]

06 septembre 2010

journée des Associations à Sainte-Marie de Ré

Hier, dimanche, était la journée des Associations à Sainte-Marie de Ré, comme dans la plupart des villes et villages de France.

Il a fait une chaleur difficilement supportable, mais nous étions à l'abri dans la salle des Fêtes où un  peu de fraîcheur nous était dispensée. Un podium était installé à l'extérieur et certaines associations, dont la nôtre, ont pu ainsi exposer au  Marithais leur savoir-faire.

En ce qui concerne l'Association THELIEME (THEâtre et LIEu de MEmoire), nous avons lu quelques uns de nos écrits qui ont été appréciés.

Voici le lien où vous pourrez "admirer" quelques membres de notre Association.

http://scenes-en-re.blogspirit.com/archive/2010/09/05/fete-a.html

Avec tous les spectacles que nous devons mettre sur pied, le calendrier est chargé jusqu'à l'année prochaine.

Posté par tajmahal17 à 09:57 - Commentaires [6] - Permalien [#]

03 septembre 2010

ORPHEE

Bon, ce n’est pas parce que le vieux a eu ses 17 ans qu’il faut en faire tout un (chat pitre).

Et si on parlait de moi. J’ai 12 ans et demi tout de même, donc je ne suis plus un bébé et j’ai toutes mes dents moi ! D’ailleurs, je suis en bonne santé. Rien à signaler. Euh ! Une petite allergie aux puces peut-être. Alors, je me couvre de plaques et je me gratte. Alors ma maman (on a la même avec Rajah) me met entre les omoplates quelque chose que je n’apprécie pas. Cela ne fait pas mal, mais je n’aime pas.

Entre le vieux et moi ce n’est pas une grande histoire d’amour, on se supporte. On va chacun dans son coin et tout va bien. Parfois on joue, mais cela se transforme très vite en pugilat, alors notre maman nous hurle dessus et ça s’arrête.

Ce que j’aime, c’est le soir, quand on va se coucher. J’adore me coller contre son ventre et je ronronne jusqu’à ce qu’elle s’endort et après je vais dormir contre ses pieds.

Mais parfois, ma maman reste un peu trop longtemps devant le carré qui est allumé (elle en a d’ailleurs 2, un grand et un petit). Alors, quand je trouve que le temps a trop duré, je me frotte contre ses jambes, lui donne des coups de tête,  jusqu’à ce qu’elle comprenne et éteint.

Je suis un chat qui ne miaule presque jamais mais qui grogne quand cela ne va pas. Ma maman dit que je suis un chat peureux, non je suis émotif, c’est tout et les objets que je ne reconnais pas tout de suite me font peur. Au fait, je me nomme Orphée. Regardez comme je suis beau :

002

Posté par tajmahal17 à 10:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]

18 août 2010

Bon anniversaire Rajah



002Je viens d'avoir 17 ans. Je ne connais pas le jour exact de ma naissance, mais je  n'en suis pas loin.
Ma santé va bien malgré mon sida félin. Ma maîtresse (je dirai plutôt ma maman) a trouvé LE vétérinaire qui m'a administré un traitement efficace me permettant de n'avoir plus de crises terribles m'empêchant de manger et de boire.
Je ne suis pas très gros car avec l'âge je perds mes muscles mais je suis encore vigoureux et ai une bonne ouïe, une bonne vue mais plus que 3 crocs.
Parfois, quand je me sens en pleine forme, je joue comme un jeune chat, fait des cabrioles mais ces exercices deviennent de plus en plus rares.
Je pense vivre encore quelques années grâce à tout l'amour que me dispense ma maman humaine.
Je suis un bavard et m'exprime sur tous les tons, ce qui parfois l'agace mais la fait rire également.
Notre rencontre s'est faite un matin d'automne où il faisait froid et la pluie menaçait. Je devais avoir 4 semaines au plus.
Ma maman chatte venait de mourir et je me suis retrouvé seul sur un trottoir après avoir erré toute une nuit.
J'avais faim, j'avais froid et tombait de fatigue car un coriza sévère m'épuisait. Je ne voyais plus que d'un oeil, l'autre étant collé.
Quand elle m'a pris dans ses bras, je l'ai regardé de mon oeil valide mais la chaleur de son corps m'a rassuré. Elle m'avait glissé à l'intérieur de son blouson.
Après m'avoir soigné et dorloté, je suis devenu un chat magnifique.
Je vous dis donc au revoir et vous remercie d'avoir lu ce que j'avais à dire et à bientôt pour l'année prochaine.
003

Posté par tajmahal17 à 17:45 - Commentaires [12] - Permalien [#]